rss
twitter
  •  

Comment j’ai cédé à la critique

| Posted in mylaifffffffeee ... désolée :D |

3

Je lis beaucoup et vite. C’est pour cela que je préfère acheter mes bouquins en format poche et avec de la patience j’y arrive souvent. Mais quelquefois ma technique a des ratés.

L'armée furieuse

Récemment est sorti le dernier livre de Fred Vargas : L’armée furieuse, une nouvelle enquête du commissaire Adamsberg et de son équipe. Je l’ai croisé régulièrement dans les rayons des librairies dont je fais le tour en quête de nouvelles lectures. J’ai bien essayé de l’éviter, j’ai contourné l’envie en achetant d’autres bouquins, deux gros échecs, et pour finir je suis tombée sur cette critique. En quelques mots l’auteur réduit mes intentions d’attendre la sortie en poche à néant, il dit tout : ce que sont les enquêtes du commissaire Adamsberg, la puissance de la narration de Vargas qui vous emmène si loin à chaque lecture, ce léger décalage avec la réalité qui vous captive et vous incite à chaque fois à reprendre la lecture.

Donc voilà, je l’ai, je vais pouvoir suivre pendant quelques temps « l’armée furieuse » qui apparemment m’attend du côté de la Normandie. Je vais retrouver cette équipe de policier si particulière qui possède, entre autre, un chat obèse.

Et pour bien commencer l’été je me suis offert grâce aux chèques cadeaux de mes parents d’élèves le jeu de base des Colons de Catane, et oui, cher(s) lecteur(s), les grandes vacances approchent et j’ai besoin de munitions !